HomeBlogÔ nuit de paix !
Back to the articles list
Blog_0000_Generique_Bulles
December 2015

Ô nuit de paix !

Neige pas neige, les fêtes sont à nos portes. Et qui dit fêtes dit immanquablement brouhaha, maison pleine de monde, énervement, plaisir et un p’tit verre de trop. Les risques d’incendie pendant le temps des fêtes augmentent de façon considérable. Et pour éviter que « Les anges dans nos campagnes » devienne « Les pompiers dans notre salon », voici quelques trucs qu’on ne répètera jamais assez :

Le temps d’une dinde

On lit ça dans des romans, on voit ça dans des films : la dinde oubliée au four qui crame sans que personne ne s’en aperçoive à temps. Parle, parle, jase, jase, chansons à répondre, apéro, et oups : odeur de fumée. Un plat qui prend feu au four peut avoir des conséquences désastreuses, et pas seulement sur le contenu de vos assiettes. Ayez toujours un extincteur à portée de main. Et avant de vous rendre là, demeurez « volaillement » vigilant!

Une cheminée sécuritaire

Un dessus de cheminée, c’est souvent là où on accroche les bas de Noël. On est aussi tenté d’y faire de jolies décorations en branches de sapin. Non non non. Si vous prévoyez faire un feu de foyer, dégagez le plus possible le devant et le dessus du foyer, quitte à décorer ailleurs. Le branchage, bien qu’il produise un bel effet décoratif à tous coups, se dessèche rapidement : il ne suffit donc qu’une flammèche vienne lécher les branches et hop, ce n’est plus un feu de foyer mais bien un feu de salon.

Savez-vous que près de 40 % des incendies sont causés par des cheminées mal ramonées? Une cheminée bien dégagée, c’est pourtant la base! À l’été ou à l’automne, quand on a encore des beaux jours, communiquez avec un ramoneur de confiance et faites nettoyer votre cheminée. Ça vous évitera bien des ennuis, notamment un retour de suie qui donnerait une touche gothique à votre décor. En plus, si votre cheminée est mal ramonée, le Père Noël aura beaucoup de difficulté à venir déposer les cadeaux sous votre sapin. Rendez-lui la vie un peu plus facile.

Votre beau sapin

Le sapin, qu’il soit naturel ou artificiel, demeure la pièce de résistance de toute décoration de Noël. Si vous optez pour un sapin artificiel, assurez-vous simplement qu’il ne soit pas fabriqué avec une matière inflammable. Si toutefois vous choisissez un sapin naturel, il faut savoir comment s’y prendre pour le rendre le plus sécuritaire possible.

 

  • Le sapin naturel doit être fraîchement coupé et ses aiguilles ne doivent pas se détacher facilement. On vous conseille de scier de nouveau le tronc en biseau à votre arrivée à la maison : les sapins ont le temps de dessécher dans la cour du marchand. La nouvelle coupe l’aider à mieux absorber l’humidité. 
  • Placez votre sapin dans un seau d’eau avant de commencer à la décorer et ajoutez de l’eau tous les jours. Pas aux deux jours. Pas une fois par semaine. Tous les jours. Comme Tante Denise, ça boit beaucoup, un sapin!
  • Installez-le dans un endroit frais et dégagé, mais surtout, à au moins un mètre de toute source de chaleur.
  • Après les fêtes, en attendant la collecte de la ville, n’entreposez pas votre sapin dans le sous-sol ou le garage. Gardez-le à l’extérieur, où les risques sont nuls. 

La folie des guirlandes


Après avoir passé deux ou trois jours à démêler les guirlandes de lumières (oui, c’est pareil dans notre famille!), assurez-vous qu’elles sont en bon état, que la gaine recouvre bien les fils, que les lumières fonctionnent correctement. N’utilisez jamais des lumières faites pour l’extérieur à l’intérieur : vous pourriez avoir de bien mauvaises surprises. Si vous êtes du genre à en installer beaucoup, vérifiez si le raccord de plus de trois jeux de lumières est risqué : c’est souvent le nombre maximal recommandé par le fabricant. N’oubliez pas de les éteindre si vous n’êtes pas à la maison. Et quand vient le temps de les remettre dans leur boîte, cette année, faites un petit effort et ne les bouchonnez pas. Vous serez content de vous Noël prochain!

Au final, on vous recommande de contracter une assurance qui couvre les biens, une éventuelle responsabilité (surtout pour les locataires) et les lésions corporelles. Si vous n’êtes pas sûr de votre couverture avec vos assurances actuelles, donnez-leur un coup de fil.

Après tous ces conseils, on ne peut que vous souhaiter un temps des fêtes rempli de rires, d’amour et de pas-de-feu!

Joyeuses fêtes de toute l’équipe du Groupe Soresto!

Top of page