AccueilBlogueMarc Deniger, un parcours atypique
Retour à la liste des articles
MarcDenigerauteur
avril 2016

Marc Deniger, un parcours atypique

Marc Deniger est à la barre de la succursale de Montréal depuis octobre dernier. Et bien qu’il vienne de se joindre à la famille Soresto il y a quelques mois à peine, Marc est un vieux routier de la restauration après-sinistre, domaine qu’il a découvert à la dure.

Tout commence au début des années 2000 quand Marc est propriétaire de deux bars sur la célèbre rue Crescent à Montréal. Les nuits folles, la danse endiablée, les clients qui racontent leurs secrets accoudés au bar, le flirt, bref, un concentré d’humanité qui dure jusqu’aux petites heures. Marc tient ses bars comme un capitaine tient son navire, et apprend au fil du temps comment soutenir les clients qui lui confient leurs espoirs et leurs peurs soir après soir.

Une nuit de 2005, tout bascule : le feu se déclare dans un commerce adjacent. Les flammes menacent la propriété de Marc. Les pompiers arrivent sur place, réussissent à maîtriser la progression du feu, mais endommagent irrémédiablement les deux établissements que Marc se voit contraint de fermer pour une période qu’il croit temporaire.

Commence alors une longue période de procédures administratives. « C’était comme la maison des fous, explique Marc. Les enquêtes, la paperasse, l’attente, se faire rediriger à un autre service ou à un autre représentant jour après jour. C’était interminable ». Les mois passent, Marc ne voit pas la fin de cette histoire. Pendant ce temps, son gagne-pain ne lui fait plus rien gagner et Marc doit puiser dans ses économies pour survivre. Jusqu’au jour où il réalise que ça ne se règlera pas rapidement et qu’il doit se trouver un emploi.

Son frère lui propose donc de venir travailler dans son entreprise en rénovations. Marc accepte, se disant que c’était pour une période déterminée. « Je me suis vraiment lancé là-dedans en attendant. Je n’avais pas perdu espoir de rouvrir mes deux bars un jour. Mais j’étais encore empêtré dans les procédures des assurances et il fallait que je mette de la nourriture sur la table ». 

Au fil des mois, c'est une vraie histoire d'amour qui se développe entre Marc et la rénovation. Il aime travailler de ses mains, il aime voir ses clients contents, il aime construire des choses concrètes. Lui et son frère forment une équipe du tonnerre, remportant plusieurs prix pour leur travail fait pour la chaîne Home Depot. « Non seulement je découvrais un domaine qui me passionnait, mais je me suis rendu compte bien assez vite que c'est plus agréable de se lever à 4 heures que de se coucher à 4 heures! » La vie des bars lui semble bien loin!

Après plus de 10 ans dans le domaine, il répond désormais aux besoins de ses clients sous la bannière Soresto. « Quand un client atterrit chez nous, je sais exactement ce qu'il traverse, l'ayant vécu moi-même. Je fais tout pour que ça se règle rapidement, à l'entière satisfaction du client. Il a déjà été assez éprouvé comme ça, pas besoin de l'exaspérer encore plus en faisant traîner les choses ».

Un sinistre a fait prendre à Marc Deniger un chemin qu'il n'aurait jamais envisagé pour sa carrière. Grâce à cette épreuve, il a pu prendre pleinement conscience de la tâche délicate qu'ont les restaurateurs après-sinistre. Et c'est avec sa passion pour les rénos et toute sa sensibilité acquise pendant sa propre épreuve qu'il sert ses clients jour après jour.

Haut de page