AccueilBlogueLa certification IICRC, un gage de qualité
Retour à la liste des articles
Blog_0000_Generique_Bulles
mai 2016

La certification IICRC, un gage de qualité

Plusieurs certifications sont d’une importance capitale dans le domaine de la restauration  après-sinistre. L’une d’elles, la certification IICRC, est un véritable gage de qualité tant pour les assureurs que pour les sinistrés. Chez Soresto, non seulement nos firmes sont accréditées, mais la plupart de ses techniciens le sont aussi. Qu’en est-il au juste?
 
L’Institute of Inspection, Cleaning and Restoration Certification est devenue, depuis sa fondation en 1972, la référence de l’industrie. C’est une organisation à but non lucratif qui établit des normes rigoureuses de bonne pratique dans le domaine de la restauration après-sinistre, et qui émet des certifications de conformité. Présente dans plus de 25 pays, l’organisation relève la barre des standards internationaux en matière de santé, de bien-être et de respect de l’environnement. Elle travaille étroitement avec des associations professionnelles pour établir les standards unanimes qui régissent les différentes industries qu’elle touche.
 
En plus d’établir les standards et les normes de notre industrie, l’IICRC offre des formations dans trois grands secteurs : le nettoyage, l’inspection, et la restauration. L’IICRC crée aussi les standards communs visant à élaborer une terminologie d’industrie commune à tous les grands joueurs de l’après-sinistre. Ainsi, les mots prennent la même signification pour tous, et la possibilité de malentendus diminue grandement. Bien que la certification de l’IICRC ne soit pas encore obligatoire au Canada, elle est de plus en plus requise lors des appels d’offres des grandes compagnies d’assurance, et devient un atout pour les clients qui cherchent une firme sérieuse qui fait les choses selon les règles de l’art.
 
Les avantages d’une certification IICRC sont nombreux :
• Les informations qui vous seront partagées seront honnêtes et justes.
• Les travaux seront effectués par un technicien certifié, ayant suivi une formation rigoureuse.
• La firme retenue pour les travaux de restauration doit offrir un service de formation continue à ses employés, et ainsi être au fait des derniers changements dans l’industrie.
• La firme est dans l’obligation de contracter une assurance responsabilité civile pour protéger toutes les parties en cas d'incident.
• Une politique de plainte écrite est en vigueur pour régler les différends.
 
Aujourd’hui, on compte plus de 6 000 entreprises et 53 000 techniciens certifiés dans le monde, et Soresto est fière de faire partie de cette grande famille qui vise à toujours offrir les meilleurs services. La certification de l’IICRC, c’est savoir que le responsable de restauration de votre demeure le fera dans le respect des normes les plus exigeantes de l’industrie. Et ça, c’est la plus belle assurance qu’un sinistré puisse avoir
Haut de page